Skier en sécurité

L'inscription de votre enfant au séjour créé pour nous l'obligation d'assurer sa sécurité par tous moyens. Il nous appartient de veiller sur eux en les surveillant et en leur proposant des activités qui respectent leur rythme de vie et leurs capacités physiques, tout en les menant à se dépasser pour grandir et progresser.

Hier, lors de la réunion de préparation, nous avons rappelé ce cadre aux animateurs et à l'ensemble de l'équipe d'adultes. L'équilibre des menus, la qualité du sommeil... autant que la sécurité directe sur les pistes sont nos priorités.

Voici ce qu'en dit le projet pédagogique, véritable contrat qui nous engage ensemble, nous et vous, pour la réussite du séjour :

Rappel utile, nous avons les uns envers les autres, et plus précisément envers les mineurs, une obligation de sécurité qui se traduit en une obligation de surveillance. Dans le cadre particulier de notre séjour, nous tâcherons que surveiller ne signifie pas épier ou espionner, mais bien veiller sur eux.

En général :
Selon la loi, il nous appartient d’être présents aux moments clés de la vie quotidienne, de délivrer des consignes claires, de nous assurer qu’elles sont entendues et comprises par tous, et de nous tenir prêts à réagir en cas d’accident.

Il est admis que des groupes d’enfants de plus de 12 ans, et de plus de 10 ans dans des espaces connus et sécurisés, puissent être laissés seuls pour des activités qui ne présentent pas de risques particuliers identifiés.

Il est important que cette « présence » des adultes soit sensible sans être envahissante pour que chaque enfant puisse nous solliciter, mais qu’aucun ne puisse tromper notre vigilance.

Sur les pistes :
De manière classique, lorsque les enfants seront encadrés par nos soins, nous adopterons ensemble les comportements du skieur prudent et courtois. Deux règles fondamentales :
- ne skier que sur les pistes balisées, en tenant compte du niveau du plus faible du groupe, 
- respecter les autres, l’environnement, le personnel de la station, et bien sûr ses propres capacités.

On adoptera ensuite les règles de la fédération internationale de ski :
1. A tout moment je contrôle ma vitesse. Tout usager des pistes doit adapter sa vitesse et son comportement à ses capacités personnelles ainsi qu’aux conditions générales du terrain et du temps, à l’état de la neige et à la densité du trafic.
2. Tous ceux qui sont en dessous de moi ont la priorité. Celui qui se trouve en amont (du coté de la montagne) a une position qui lui permet de choisir une trajectoire, il doit donc faire ce choix de façon à préserver la sécurité de toute personne qui est en aval (du coté de la vallée).
3. Je garde mes distances pour doubler. Le dépassement peut s’effectuer par l’amont ou par l’aval, par la droite ou par la gauche ; mais il doit toujours se faire de manière assez large pour prévenir les évolutions de celui que l’on dépasse.
4. Au départ ou à un croisement, je m’assure de ne gêner personne. Après un arrêt ou à un croisement de pistes, tout usager doit, par un examen de l’amont et de l’aval, s’assurer qu’il peut s’engager sans danger pour autrui et pour lui.
5. J’évite de stationner au milieu de la piste. Tout usager doit éviter de stationner dans les passages étroits ou sans visibilité en cas de chute, il doit dégager la piste le plus vite possible.
6. Je m’informe de la météo, de l’état des pistes, Je respecte les consignes et le balisage. L’usager doit tenir compte des informations sur les conditions météorologiques, sur l’état des pistes et de la neige. Il doit respecter le balisage et la signalisation.

Nous seront enfin présents aux côtés des moniteurs de l'Ecole du Ski Français pour contribuer à leur vigilance.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Inscriptions séjour 2020